JSJV #06 Juillet 2016

jsjv
11 juillet, 2016

JEUNES DÉLINQUANTS ET JEUNES VICTIMES : QUELS LIENS ?

Dans cette contribution, nous examinons, sur la base du JOP-schoolmonitor 2013 (N=1898), les explications éventuelles à la corrélation entre délinquance et victimisation dans la criminalité juvénile. L’étude montre tout d’abord que, contrairement à ce que laissent peut-être penser l’opinion publique et le débat politique, les jeunes ne sont pas seulement auteurs d’actes criminels, mais sont aussi souvent victimes de la criminalité.

Les jeunes qui sont auteurs d’actes criminels présentent, par rapport aux non-auteurs, une plus grande probabilité d’être également victimes. Il en va de même pour les victimes : par rapport aux non-victimes, celles-ci risquent davantage d’être confrontées à la criminalité en tant qu’auteur. Ce chevauchement entre délinquance et victimisation peut aussi être indirect et être imputé au fait que les groupes d’auteurs (potentiels) et les groupes de victimes (potentielles) partagent le même mode de vie et les mêmes routines et entrent ‘fortuitement’ en contact au même moment et au même endroit.

Téléchargement: