Concernant l'INCC

L'Institut National de Criminalistique et de Criminologie (INCC) est une institution scientifique au sein du SPF Justice. Il exécute des investigations indépendantes à la demande des autorités judiciaires :

  • La direction opérationnelle de Criminalistique identifie et analyse les traces de suspects et le modus operandi, aidant ainsi à retrouver les auteurs de crimes et à établir la charge de la preuve.
  • La direction opérationnelle de Criminologie examine le fonctionnement du système pénal et la manière dont il peut être amélioré.
     

L'INCC obtient beaucoup à partir de peu. Aussi minime que soit la trace analysée, nous en tirons un résultat maximal. Nous le faisons à l'aide d'un large spectre d'expertises forensiques. En tant que partenaire neutre dans l'investigation judiciaire, nos experts interprètent ces résultats et formulent des conseils. En cas de besoin, nos experts peuvent aussi témoigner devant le tribunal.

Certains de nos experts ont joué un rôle direct dans le soutien des politiques, notamment lors des réunions préparatoires de la nouvelle législation concernant les stupéfiants et la loi sur l'ADN du 17 juillet 2013.

En outre, nous effectuons des recherches scientifiques sur le comportement criminel et la politique pénale (prévention et répression). Notre objectif principal est de développer des méthodes sociologiques quantitatives et qualitatives. Pour ce faire, nous utilisons diverses banques de données et analyses statistiques.

L'INCC est également actif sur le plan international au niveau des échanges de données et de connaissances. En tant que co-fondateur, nous jouons un rôle éminent au sein de l'ENFSI (Réseau européen des instituts de police scientifique). Nous y jouons le rôle de conseiller pour diverses institutions européennes et internationales. Nos experts sont des orateurs très prisés lors des colloques et des journées d'étude. Nous collaborons également avec différents partenaires externes au sein de cadres de recherche sponsorisés par l'Union européenne, comme par exemple : Framework 7 et ISEC.

Autres activités :

  • établissement et gestion des banques de données criminalistiques (telles que les banques nationales de données ADN, la banque nationale de données balistiques)
  • formation des magistrats et des membres de la police
  • coordination entre les laboratoires de police technique et scientifique
  • production de kits à l'usage de la police pour la collecte de traces et d'échantillons lors d'agressions sexuelles, d'incendies volontaires, d'incidents de tirs, etc.

 

En savoir plus : brochure INCC